Actus

A St Grégoire, le travail devenu rare entre de…

Trente ans les séparent, la culture de l’osier les rassemble. Le Grégorien Bernard Communier est osiériculteur et vannier depuis quarante ans dans la commune. « C’est un métier qui se fait en souplesse et pas en force », résume le récent retraité. À son écoute, Pauline Larcher, 33 ans, technicienne de laboratoire en reconversion, ne manque pas une parole du spécialiste.

« Nous avons échangé pour la première fois il y a trois ans », confie celle qui se lance dans le métier à 20 km de là, à Feins.

📰 Lire l’article complet sur Ouest-France.fr